CircularChrystalProfilePic-Recovered.jpg

Hi.

Welcome to Chrystal. The Voice of the Independent Creative Community.

Musique | 5 chansons à écouter en Turquie

Musique | 5 chansons à écouter en Turquie

Des côtes dorées lapées par une mer turquoise, presque bleu nuit par moments, des mosquées aux carreaux brillants, des montagnes d’épices multicolores et de baklava parfumés à l’eau de rose, des mouettes qui volent au-dessus de ponts et de lourds ferries, des palais de géants tout d’or et de marbre, des bazars où siroter du café très noir, et des chats à tous les coins de rue, pour qui les habitants prennent soin de déposer eau, nourriture, et parfois quelques caresses rapides sur le haut de la tête…

Située à l’ouest du pays et coupée en deux par le détroit du Bosphore, Istanbul aux mille facettes, à cheval entre l’Europe et l’Asie, fourmille de vies et d’odeurs. Après l’avoir parcourue à pieds en long en large et en travers, s’évader en Cappadoce où se rêver troglodyte le temps de quelques nuits.

Et en musique, c’est encore mieux.

1. Se perdre dans le quartier historique, Drew Barrymore de SZA

IMG_5878.jpg

Depuis la médiévale tour de Galata, à la lisière du quartier Beyoglu à l’est du Bosphore, marcher jusqu’au pont pour traverser l’estuaire de la Corne d’Or et arriver jusqu’à Sultanahmeth. Boire un thé un peu trop amer dans les ruelles du bazar, avant de venir se rafraîchir entre les épais murs de pierre de la basilique byzantine Sainte-Sophie. En profiter pour faire une sieste discrète avant d’aller déambuler dans l’imposant palais de Topkapi, luxueuse résidence des Sultans ottomans au labyrinthique harem…

Poursuivre vers l’ouest pour découvrir des rues en pente aux maisons de bois un peu décrépi. Avec l’air marin et les terrasses, avoir peut-être l’impression de se retrouver à San Francisco. S’y promener jusqu’à ce que la nuit commence à tomber avant de revenir contempler le soleil se coucher sur l’estuaire.

2. En route vers l’ancien quartier juif d’Istanbul, Honey d’Eddy de Pretto

IMG_5886.jpg

Depuis la pointe sud de Sultanahmeth, remonter vers le nord pour rejoindre l’ancien quartier juif, bâti le long de l’estuaire. Traverser des mosquées où sommeillent des chats roulés en boules sur les tapis de prières, arpenter des rues désertes où se dressent entrepôts brulés et abandonnés. Arriver vers de paisibles carrefours où de vieux messieurs en vestons élimés fument, grignotent des graines de tournesol grillées, et disputent de longues parties de dominos et backgammon sur le pas de leur porte.

3. Flâner sur la petite île de Heybeliada, Got it Bad de LEISURE

IMG_5907.jpg

Pour fuir la cohue d’Istanbul, grimper dans un ferry pour rejoindre le petit archipel des Iles des Princes, dans la mer de Marmara au sud-est de la ville. Délaisser rapidement la côte pour marcher entre les petites rues ou seules calèches et véhicules électriques ont le droit de circuler. Baguenauder OKLM dans les ruelles tranquilles pour observer les immenses demeures, souvent vides ou abandonnées, aux façades écaillées et au charme fou. Dans leur jardin, lauriers et bougainvilliers s’entrelacent avec langueur.

4. Entre les cheminées de fée en Cappadoce, Sorry de Beyonce

IMG_5744.jpg

Après une douzaine d’heures passées dans un bus de nuit, monter dans un taxi fou qui vous emmènera au son tonitruant d’une fracassante techno turque vers la petite ville de Göreme, 2000 habitants, au cœur de la province de Nevşehir en Anatolie centrale. Nichée aux portes d’un parc national et de multiples sites rupestres, la petite ville, assaillie de Chinois armés de quads et selfie-sticks, est parfaite pour se poser quelques jours et explorer région.

Passer une journée à sillonner les chemins de terre jaune et banche entre les cheminées de fées, étranges formations géologiques millénaires qui confèrent à la région une atmosphère mi lunaire, mi fantastique, et où sont parfois creusés maisons et pigeonniers.  

5. Pour boire un café à la terrasse d’un troquet de village, 14 Til d’Anti-Lilly and Phoniks

IMG_5836.jpg

Depuis Gorëme, louer une voiture et rayonner autour de la magnifique et verdoyante vallée de Soganli, où ermites et moines vinrent s’abriter et construire dans la roche une soixantaine d’églises et monastères. Malgré un soleil de plomb, entrer dans toutes les constructions troglodytes : ne négliger aucun recoin dans l’espoir de trouver un trésor.

Après avoir arpenté la vallée, revenir déjeuner sous la canopée d’un petit restau familial et repartir vers Göreme en empruntant une route qui traverse montagnes, plateaux et collines, et vaut en elle-même le déplacement. Ne pas oublier d’effectuer de fréquents arrêts dans les villages des environs : on a rarement vu plus paisible, entre les vieilles maisons blanchies à la chaux, les chiens qui trottinent, et les tracteurs rouillés. Se rappeler de ne pas marcher trop vite et de reprendre un peu de thé.

Album Review | Joell Ortiz - Monday

Album Review | Joell Ortiz - Monday

Food & Drink | The Cosmopolitan - Cocktail Hour - Apéritif Time

Food & Drink | The Cosmopolitan - Cocktail Hour - Apéritif Time